Arctic Paper Munkedals

histoire

Arctic Paper Munkedals AB a vu le jour en 1871. Les broyeuses chargées de fabriquer la pâte mécanique étaient actionnées par les chutes d'eau de la rivière Munkedal. En 1890, l'usine passe à la pâte chimique et se lance en 1906 dans la production de papier fin. A cette époque, six machines à papier sont en service et un moteur à vapeur permet d'assurer la production même pendant la saison sèche.

En 1917, la capacité de production totale atteint 10 000 tonnes par an. Les installations se modernisent sans cesse et le réseau commercial se développe. Munkedals AB exporte dans plusieurs pays d'Europe, d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du Sud.

Malgré toutes les difficultés des guerres mondiales et de l'entre-deux-guerres, Munkedals AB a pu maintenir sa production grâce à une usine moderne. Le dispositif commercial, bien développé, a permis d'écouler tout le papier produit. En 1943, l'armateur Haakon Onstad est devenu directeur général après avoir acquis la majorité des parts de l'entreprise. Sous sa houlette, la société a poursuivi son expansion, formant un groupe de filiales avec Munkedals en guise de maison mère. Cette situation est restée inchangée depuis 1943.

Au début des années 1960, une machine à papier moderne, la PM8, est mise en service. La fabrication de pâte au bisulphite a été abandonnée en 1966 pour des raisons environnementales et autres. En même temps, les vieilles machines à papier partaient à la casse, sauf les PM5 et PM8. Une nouvelle ère s'ouvrait dans l'histoire de Munkedals AB.