Gestion de la couleur

Comprende la gestion de la couleur

Calibrage


La Gestion de la couleur repose sur quelques principes qu'il faut bien définir pour comprendre les mécanismes qui permettent de l'utiliser.

Elle repose sur trois étapes qui se retrouveront partout, à quelque étape que vous vous trouviez dans la chaîne graphique.

Ces étapes sont les suivantes :

Calibrer un outil de la chaîne graphique c'est l'amener dans un état de fonctionnement choisi et faire en sorte qu'il soit maintenu dans cet état de marche.

Par exemple, calibrer un écran consiste, avec un logiciel et un appareil de mesure appropriés (appelé colorimètre), à fixer les paramètres physiques de l'écran, qui sont le point blanc, son gamma et son niveau de luminosité (voir plus loin dans créer les profils pour l'écran).

Calibrer une presse offset consiste à choisir des paramètres précis quant à son fonctionnement et à contrôler qu'elle reste sur ces paramètres dans un écart acceptable. Ce sont par exemple les valeurs colorimétriques des encres à l'aplat sur le papier choisi et la courbe d'engraissement.

Caractérisation


Une fois que le périphérique est calibré, il peut être caractérisé, c'est-à-dire que l'on peut établir sa fiche d'identité colorimétrique. Comment mon imprimante est elle capable d'imprimer les couleurs, quelles sont les couleurs non-imprimables dans l'état de calibrage fixé auparavant ? Le fruit de cette caractérisation est le profil ICC. Le profil est une table de traduction permettant de transformer les valeurs numériques de mon fichier dans celles nécessaires pour obtenir les bonnes couleurs sur le périphérique choisi. 

Conversion (séparation)

La conversion, qu'elle soit réalisé image par image dans Photoshop, ou par lot dans un flux de travail plus élaboré, consiste à traduire les valeurs colorimétriques de mes documents de l'espace de travail dans lequel ce document a été créé vers celui permettant d'obtenir les « bonnes couleurs » sur le système d'impression choisi, par exemple.

Chaque conversion est une transformation mathématique des fichiers et les valeurs qui sont changées ou perdues ne peuvent plus être récupérées par la transformation inverse.

La conversion est utilisée à chaque étape du travail sur un fichier. Pendant son acquisition du scanner ou de l'appareil de prise de vue vers votre ordinateur. A l'affichage sur écran lorsque vous ouvrez une image dans Photoshop (conversion virtuelle effectuée en tâche de fond).Ou bien lorsque vous décidez de convertir vous même vos fichiers d'un espace RVB vers le profil ICC fourni par votre imprimeur.

Toutes les autres étapes du travail sur les images et les documents dépendent de la gestion de la couleur mais n'en font pas partie. Correction et retouches d'images, mise en page PAO, création des PDF, préparation des plaques pour l'impression offset reposent toutes sur la gestion de la couleur.

D'autres définitions sont nécessaires pour bien comprendre toutes les notions liées à la gestion de la couleur.

Espace de travail

Un espace de travail RVB est un profil synthétique créé pour s'assurer d'une parfaite neutralité et d'une bonne homogénéité dans le travail de correction et de retouche sur les images. En RVB trois valeurs R=V=B nous garantissent d'une neutralité parfaite dans l'image à condition que celle-ci soit décrite dans un espace de travail neutre et homogène. C'est le cas des espaces bien connus suivants : Adobe98, sRGB, eciRGB par exemple.

L'espace de travail CMJN à utiliser dans vos paramètres couleurs de vos applications doit correspondre à celui que vous utilisez le plus couramment pour les travaux que vous convertissez en CMJN pour les donner à votre imprimeur. Voir plus loin les profils standards et les profils personnalisés.